cogito

Une tentative de pensée personelles pour toutes les raisons et aucune à la fois. Ne posez pas de questions, lisez et après je suis ouvert à toute réflexion

29 décembre 2004

Toi

 Ma vie n'a pas été toujours joyeuse. Je ne l'ai pas toujours rendue joyeuse. Ma vie du moment n'est pas très joyeuse. Il n'y a que toi. Toi qui compte pour moi. Toi qui est toujours là. Toi qui me manque trop vite quand tu n'es pas là. Avec moi, tu as fait des prouesses. Tu m'as appris à comprendre la vie. Tu m'as toujours accompagné. Tu as appris à me connaître, tu m'as appris à me connaître. Tu es une fille que je respecte et que j'admire au plus haut point. Sans toi, la petite parcelle de bonheur de ma vie, la seule petite parcelle dont je suis fier, la petite parcelle qui fait que je sais que j'ai beaucoup de chance, la petite parcelle qui donne un sens à ma vie, sans toi, cette petite parcelle n'existerait pas. J'ai besoin de toi comme je n'ai jamais eu besoin de personne. La seule idée de te perdre, de quelque façon, m'effraie, m'attriste, m'anéantie...
 Si il y a une once de qualité en moi, c'est à toi que je la dois. Un jour tu es rentrée dans ma vie. Maintenant je ne vois pas comment tu pourrais en sortir. Je ne peux pas grand chose sans toi. Je ne m'en suis pas toujours très bien rendu compte. Maintenant je le sais. J'ai une peur, celle de t'étouffer, de te lasser, de te voir t'éloigner. Quand tu auras besoin, tu me trouveras toujours à tes côtés. Si tu le veux bien, tu m'y trouveras aussi en d'autres circonstances. Tu es la première personne pour qui j'ai une telle envie de me battre. Te voir heureuse, c'est désormais mon seul voeu. J'aimerais tant pouvoir t'apporter, ne serait-ce que le centième de tout ce que tu m'as apporté.
 Au fil des années, tu es un peu devenue mon exemple. Ta parole compte beaucoup pour moi. Ta présence m'est devenue indispensable. Te savoir près de moi me rassure. Je ne donne pas ma confiance à beaucoup de personnes. Toi, tu as ma confiance aveugle. J'ai envie de te dire tous ces mots. Ils résonnent en moi depuis trop longtemps mais j'ai peur, peur que ça change quelque chose, peur que ton regard sur moi change.
 Tu m'as appris tant de choses. La première, et sûrement la plus importante, est certainement ce que c'est une réelle amitié. Je ne sais peut être pas manier les mots comme il le faudrait mais j'ai au moins la satisfaction de les savoir sincère. En ce moment ce n'est pas la joie. Il n'y a que toi...

 Pardonne moi pour tout.


Posté par Thesee à 12:23 - BiBijou - Videz votre coeur plus de 2 fois - Permalien [#]

Commentaires

    en fait je ne sais pas vraiment quoi dire... Je suis un peu bouche bée, c'est une magnifique déclaration... Cette personne doit être un ange...

    Posté par loblada, 12 janvier 2005 à 00:00
  • En tout cas si ça n'est pas le cas, c'est pas loin d'être vrai...

    Posté par Thésée, 12 janvier 2005 à 16:16

Poster un commentaire